Catégories
Histoire de l'humanité

Ur

La ville-état d’Ur en Mésopotamie était importante et riche, et se caractérisait par une bureaucratie très centralisée. Elle est célèbre pour la Ziggourat d’Ur, un temple dont les ruines ont été découvertes à l’époque moderne.

Une grande ville mésopotamienne

Ur était une grande ville-état sumérienne située en Mésopotamie, marquée aujourd’hui par Tell el-Muqayyar dans le sud de l’Irak. Elle a été fondée vers 3800 avant J.-C., et a été inscrite dans l’histoire écrite dès le XXVIème siècle avant J.-C. J.-C. Son dieu protecteur était Nanna, le dieu de la lune, et le nom de la ville signifie littéralement « la demeure de Nanna ».

Les tablettes cunéiformes montrent qu’Ur était, au cours du troisième millénaire avant Jésus-Christ, un État hautement centralisé, riche et bureaucratique. La découverte des tombes royales, datant du XXVème siècle avant J.-C. environ, a montré que la région possédait des articles de luxe fabriqués à partir de métaux précieux et de pierres semi-précieuses, qui auraient dû être importés. Certains estiment qu’Ur était la plus grande ville du monde de 2030 à 1980 avant J.-C., avec environ 65 000 habitants.

Les cités de mésopotamie
La ville d’Ur : Cette carte montre la Mésopotamie au troisième millénaire avant J.-C., avec Ur au sud.

La Ziggourat d’Ur

Ce temple a été construit au XXIème siècle avant J.-C., sous le règne d’Ur-Nammou, et a été reconstruit au VIème siècle avant J.-C. par Nabonidus, le dernier roi de Babylone. Les ruines, qui couvrent une surface de 1100 mètres sur 800 mètres, ont été mises à jour dans les années 1930. Il faisait partie d’un complexe de temples qui servait de centre administratif pour la ville d’Ur, et était dédié à Nanna, le dieu de la lune.

La ziggourat de la cité d'Ur
Les ruines restaurées de la cité antique mésopotamienne d’Ur.

Le contrôle d’Ur

Entre le XXIVèmeet le XXIIème siècle avant J.-C., Ur était contrôlée par Sargon le Grand, de l’Empire akkadien. Après la chute de cet empire, Ur a été gouvernée par les Gutiens barbares, jusqu’à ce que le roi Ur-Nammou arrive au pouvoir, vers 2047 – 2030 avant J.-C. (la troisième dynastie d’Ur). Les progrès réalisés pendant cette période comprenaient la construction de temples, comme la Ziggourat, une meilleure irrigation agricole, et un code de lois, appelé le Code d’Ur-Nammou, qui précédait de 300 ans le Code d’Hammourabi.

Shulgi succéda à Ur-Nammou, et fut capable d’augmenter le pouvoir d’Ur en créant un état bureaucratique hautement centralisé. Shulgi, qui s’est finalement déclaré dieu, a régné de 2029 à 1982 avant J.-C., et était bien connu pendant au moins deux mille ans après.

Trois autres rois, Amar-Sin, Chouosine et Ibbi-Sin, ont régné sur Ur avant qu’elle ne tombe aux mains des Élamites en 1940 avant J.-C. Bien qu’Ur ait perdu son pouvoir politique, elle est restée importante sur le plan économique. Elle a été gouvernée par la première dynastie de Babylonie, puis par une partie de la dynastie des du Pays de la Mer, puis par les Kassites avant de tomber aux mains de l’Empire assyrien entre les Xème-VIIème siècles avant J.-C. Après le VIIème siècle avant J.-C., elle a été gouvernée par la dynastie chaldéenne de Babylone. Elle a commencé son déclin final vers 550 avant J.-C., et a été inhabitée par 500 avant J.-C. Le déclin final était probablement dû à la sécheresse, à la modification de la configuration des rivières et à l’envasement du golfe Persique.

Principaux enseignements

Points clefs

  • Ur était une grande ville-état sumérienne située en Mésopotamie, fondée vers 3800 avant J.-C.
  • Les tablettes cunéiformes montrent qu’Ur était un État bureaucratique, riche et très centralisé au cours du troisième millénaire avant J.-C.
  • La Ziggourat d’Ur a été construite au XXIème siècle avant J.-C., sous le règne d’Ur-Nammou, et a été reconstruite au 6e siècle avant J.-C. par Nabonidus, le dernier roi de Babylone.
  • Le contrôle d’Ur est passé entre différents peuples jusqu’à la troisième dynastie d’Ur, qui comprenait les puissants rois Ur-Nammou et Choulgi.
  • Ur devient inhabitée en 500 avant J.-C.

Termes clefs

  • Sumérien : Un groupe de personnes non sémites vivant dans l’ancienne Mésopotamie.
  • Cunéiforme : Caractères cunéiformes imprimés sur des tablettes d’argile, utilisés dans les anciens systèmes d’écriture de Mésopotamie.
  • Sargon le Grand : Empereur sémite de l’empire akkadien, connu pour avoir conquis les cités-états sumériennes aux XXIVème et XXIIIème siècles avant J.-C.
  • Ziggourat : Tour rectangulaire à gradins, parfois surmontée d’un temple.

Par Sam Zylberberg

Historien, professeur, passionné par les sciences humaines, la recherche, la pédagogie, les échanges culturels et les ailleurs.

Créateur de JeRetiens, JeComprends, et Historiquement point com.