Catégories
Histoire de l'humanité

Théodoric le Grand

Théodoric le Grand était le roi des Ostrogoths et le souverain de l’Italie après avoir vaincu le premier roi barbare, Odoacre; il a gouverné l’Italie dans sa période la plus pacifique et la plus prospère depuis Valentinien jusqu’à sa mort en 526.

Contexte

Théodoric le Grand (454-526) était le roi des Ostrogoths (475-526), le souverain de l’Italie (493-526), le régent des Wisigoths (511-526) et un patriciat de l’Empire romain. Son nom gothique se traduit par « roi du peuple » ou « chef du peuple ».

Théodoric est né en Pannonie en 454, après que son peuple ait vaincu les Huns à la bataille de Nedao. Son père était le roi Thiudimir, un noble germanique Amali, et sa mère était Ereleuva. Théodoric grandit comme otage à Constantinople, reçut une éducation privilégiée et succéda à son père comme chef des Ostrogoths de Pannonie en 473. Installant son peuple dans la basse Mésie, Théodoric entre en conflit avec les Ostrogoths thraces dirigés par Théodoric Strabon dit Le Louche, qu’il finit par supplanter, unissant leurs peuples en 484.

L’empereur Zénon donne ensuite à Théodéric le titre de patrice et la fonction de Magister militum (maître des soldats), et le nomme même consul romain. En quête de nouveaux gains, Théodéric ravagea fréquemment les provinces de l’Empire romain d’Orient, jusqu’à menacer Constantinople elle-même. En 488, l’empereur Zénon ordonna à Théodéric de renverser Odoacre, qui avait déposé le dernier empereur romain et provoqué la chute de Rome en 476 et également été nommé patrice et même roi d’Italie, mais qui avait depuis trahi Zénon en soutenant le rebelle Léonce. Après une guerre victorieuse de trois ans, Théodéric tue Odoacre ses propres mains, installe de 200.000 à 250.000 ostrogoths en Italie et fonde un royaume ostrogoth basé à Ravenne. Tout en encourageant la séparation entre les Ostrogoths ariens et la population romaine, Théodoric insiste sur l’importance de l’harmonie raciale, bien que les mariages mixtes soient interdits. Cherchant à restaurer la gloire de la Rome antique, il a gouverné l’Italie dans sa période la plus pacifique et la plus prospère depuis Valentinien jusqu’à sa mort en 526. Les souvenirs de son règne ont fait de lui un héros de la légende allemande, Dietrich von Bern.

Relations avec Byzance et renversement d’Odoacre

À l’époque, les Ostrogoths étaient installés en territoire byzantin en tant que foederati (alliés) des Romains, mais ils devenaient agités et de plus en plus difficiles à gérer pour Zénon. Peu de temps après l’accession au trône de Théodéric, Zénon et lui concluent un accord bénéfique pour les deux parties. Les Ostrogoths avaient besoin d’un endroit où vivre, et Zénon avait de sérieux problèmes avec Odoacre, le roi d’Italie qui était arrivé au pouvoir en 476. Officiellement vice-roi de Zénon, Odoacre menaçait le territoire byzantin et ne respectait pas les droits des citoyens romains en Italie. Sur les encouragements de Zénon, Théodéric envahit le royaume d’Odoacre.

Théodéric arrive avec son armée en Italie en 488, où il remporte les batailles d’Isonzo et de Vérone en 489 et la bataille de l’Adda en 490. En 493, il prend Ravenne. Le 2 février 493, Théodéric et Odoacre signent un traité qui assure aux deux parties de régner sur l’Italie. Un banquet est organisé afin de célébrer ce traité. C’est lors de ce banquet que Théodéric, après avoir porté un toast, tire son épée et frappe Odoacre à la clavicule. Il le tue.

Souverain d’Italie

Comme Odoacre, Théodéric n’est en apparence qu’un vice-roi de l’empereur à Constantinople. En réalité, il a pu éviter la supervision impériale, et les relations entre l’empereur et Théodéric étaient des relations entre égaux. Cependant, contrairement à Odoacre, Théodéric respecte l’accord qu’il a passé et permet aux citoyens romains de son royaume d’être soumis au droit et au système judiciaire romains. Les Goths, quant à eux, vivaient selon leurs propres lois et coutumes. En 519, lorsqu’une foule brûle les synagogues de Ravenne, Théodéric ordonne à la ville de les reconstruire à ses frais.

Théodéric le Grand cherche à conclure des alliances avec les autres royaumes germaniques de l’Ouest ou à obtenir l’hégémonie sur eux. Il s’allie aux Francs par son mariage avec Audofleda, sœur de Clovis Ier, et marie ses propres parentes à des princes ou rois wisigoths, vandales et burgondes. Il empêcha les Vandales de faire des raids sur ses territoires en menaçant d’invasion le faible roi vandale Thrasamund, et envoya une garde de 5 000 soldats avec sa sœur Amalafrida lorsque celle-ci épousa Thrasamund en 500.

Pendant une grande partie de son règne, Théodéric fut également le roi de facto des Wisigoths, devenant régent pour le jeune roi wisigoth, son petit-fils Amalaric, après la défaite d’Alaric II par les Francs de Clovis en 507. Les Francs parviennent à arracher le contrôle de l’Aquitaine aux Wisigoths, mais Théodéric parvient à déjouer leurs incursions. Le terme « wisigoth » est en fait une invention de cette période. Cassiodore, un Romain au service de Théodéric le Grand, a inventé le terme « Visigothi » pour correspondre à celui d' »Ostrogothi » ; pour lui, ces termes désignaient respectivement les « Goths occidentaux » et les « Goths orientaux ». La division ouest-est était une simplification (et un artifice littéraire) des historiens du VIème siècle ; les réalités politiques étaient plus complexes. Les deux tribus ont eu des relations variables avec Rome tout au long de leur histoire, allant du conflit direct aux traités et au soutien mutuel.

Déclin et mort

Les réalisations de Théodéric ont commencé à s’effilocher avant même sa mort. Il avait marié sa fille Amalasuntha au Wisigoth Eutharic, mais ce dernier mourut en août 522 ou 523, si bien qu’aucun lien dynastique durable entre Ostrogoths et Wisigoths ne fut établi. En 522, le roi catholique burgonde Sigismond tue son propre fils, le petit-fils de Théodéric, Sergeric. Théodéric riposte en envahissant le royaume burgonde, puis en annexant sa partie sud, probablement en 523. Le reste est gouverné par Godomar, le frère arien de Sigismond, sous la protection des Goths contre les Francs qui ont capturé Sigismond. Le territoire gouverné par Théodoric atteint alors son apogée (voir la carte ci-dessous), mais en 523 ou 524, le nouveau roi catholique vandale Hilderic emprisonne la sœur de Theoderic, Amalafrida, et tue son garde gothique. À sa mort en 526, Théodéric préparait une expédition pour restaurer son pouvoir sur le royaume vandale.

Après sa mort à Ravenne en 526, Théodéric est remplacé par son petit-fils Athalaric. Athalaric est d’abord représenté par sa mère Amalasuntha, qui est une reine régente de 526 à 534. Le royaume des Ostrogoths commença cependant à décliner et fut conquis par Justinien Ier à partir de la rébellion de 535 pour s’achever en 553 avec la bataille de Mons Lactarius. Theoderic a peut-être trop essayé de s’adapter aux différents peuples sous sa domination ; le fait de satisfaire « les Romains et les Goths, les catholiques et les Ariens, la culture latine et la culture barbare » a entraîné l’échec du règne des Ostrogoths et la « fin de l’Italie en tant que centre de l’Antiquité tardive ».

Principaux enseignements

Points clefs

  • Théodoric le Grand était le roi des Ostrogoths, une tribu de peuples germaniques en relation étroite avec l’Empire romain d’Orient.
  • Zénon, l’empereur de l’Empire romain d’Orient, a demandé à Théodoric de vaincre l’actuel roi d’Italie, Odoacre.
    Théodoric vainc et tue Odoacre et prend la tête de l’Italie, où il règne avec succès pendant 33 ans.
  • Sous Théodoric, un degré considérable de fusion culturelle et politique entre Romains et Germains est atteint ; lentement mais sûrement, la distinction entre les souverains germaniques et les sujets romains s’estompe, suivie de divers degrés d’assimilation culturelle, qui incluent l’adoption de la langue gothique par certains des peuples autochtones de l’ancien Empire romain.
  • Théodoric meurt en 526 alors qu’il prépare une expédition pour restaurer son pouvoir sur le royaume vandale ; sa mort entraîne rapidement l’effondrement du règne des Ostrogoths.

Termes clefs

  • Zénon : Empereur romain d’Orient de 474-475 puis de 476-491, dont le règne marque la fin de l’Empire romain d’Occident sous Romulus Augustule.
  • Ostrogoths : Branche orientale des tribus germaniques ; ils tirent leurs origines des Greutungi, une branche des Goths qui avaient migré vers le sud depuis la mer Baltique et établi un royaume au nord de la mer Noire aux IIIème et IVème siècles.
  • Les Wisigoths : Les branches occidentales des tribus nomades de peuples germaniques désignées collectivement comme les Goths.

Par Sam Zylberberg

Historien, professeur, passionné par les sciences humaines, la recherche, la pédagogie, les échanges culturels et les ailleurs.

Créateur de JeRetiens, JeComprends, et Historiquement point com.