Catégories
Histoire de l'humanité

Dioclétien et la tétrarchie

Face aux pressions de la guerre civile, de la peste, de l’invasion et de la dépression économique, Dioclétien a réussi à stabiliser l’Empire romain pendant cent ans encore grâce à la réforme économique et à l’établissement de la Tétrarchie.

Dioclétien et la stabilisation de l’Empire romain

Dioclétien fut empereur romain de 284 à 305 de notre ère. Né dans une famille de condition inférieure dans la province romaine de Dalmatie, Dioclétien a gravi les échelons de l’armée pour devenir commandant de cavalerie de l’empereur Carus. Après la mort de Carus et de son fils Numerien lors d’une campagne en Perse, Dioclétien est proclamé empereur. Le règne de Dioclétien stabilise l’empire, et marque la fin de la crise du IIIe siècle. Il nomme son compagnon Maximien comme Auguste, co-empereur, en 286. Dioclétien délégua encore en 293, en nommant Galère et Constance comme césars, co-empereurs juniors. Sous cette « tétrarchie », ou « règle des quatre », chaque empereur régnait sur un quart de division de l’empire. Dioclétien sécurisa davantage les frontières de l’empire et le purgea de toutes les menaces qui pesaient sur son pouvoir.

Il sépara et élargit les services civils et militaires de l’empire et réorganisa les divisions provinciales de l’empire, établissant le gouvernement le plus important et le plus bureaucratique de l’histoire de l’empire. Il établit de nouveaux centres administratifs à Nicomedia, Mediolanum, Antioche et Trèves, plus proches des frontières de l’empire que ne l’avait été la capitale traditionnelle de Rome. S’appuyant sur les tendances du troisième siècle vers l’absolutisme, il se fit passer pour un autocrate, s’élevant au-dessus des masses de l’empire avec des formes imposantes de cérémonies judiciaires et d’architecture. La croissance bureaucratique et militaire, les campagnes constantes et les projets de construction ont augmenté les dépenses de l’État et ont nécessité une réforme fiscale complète. À partir de 297 au moins, la fiscalité impériale est uniformisée, rendue plus équitable et prélevée à des taux généralement plus élevés.

Bien qu’il soit appelé « palais » en raison de son utilisation prévue comme résidence de retraite de Dioclétien, le terme peut être trompeur car la structure est massive et ressemble davantage à une grande forteresse : environ la moitié était destinée à l’usage personnel de Dioclétien, et le reste abritait la garnison militaire.

La tétrarchie

La première phase de la restructuration du gouvernement de Dioclétien, parfois appelée dyarchie (« règle des deux »), a consisté à désigner le général Maximien comme co-empereur, d’abord comme César (empereur junior) en 285, puis comme Auguste en 286. Cette réorganisation permet à Dioclétien de s’occuper des régions orientales de l’empire, tandis que Maximien prend également en charge les régions occidentales, réduisant ainsi de moitié le travail administratif nécessaire pour superviser un empire aussi grand que celui de Rome. En 293, sentant qu’il fallait se concentrer davantage sur les problèmes civils et militaires, Dioclétien, avec l’accord de Maximien, élargit le collège impérial en nommant deux Césars (un responsable pour chaque Auguste) – Galère et Constance Chlore.

En 305, les principaux empereurs ont conjointement abdiqué et se sont retirés, ce qui a permis à Constance et à Galère d’être élevés au rang d’Auguste. Ils nomment à leur tour deux nouveaux Césars – Sévère II à l’ouest sous Constance, et Maximinus à l’est sous Galère – créant ainsi la seconde tétrarchie.

Les quatre tétrarques s’installent non pas à Rome mais dans d’autres villes plus proches des frontières, principalement destinées à servir de quartier général pour la défense de l’empire contre les rivaux limitrophes. Bien que Rome ait cessé d’être une capitale opérationnelle, elle a continué à être la capitale nominale de tout l’empire romain, non pas réduite au statut de province, mais sous son propre et unique préfet de la ville (praefectus urbis).
La première zone est le district de Constantin et le dirigeant règne en César, qui comprenait Britanniae, Viennensis et Galliae. Sa capitale était Trèves. La deuxième zone est le district de Maximien et le dirigeant  règne en Auguste, qui comprenait l’Hispanie, l’Afrique et l’Italie. Sa capitale était Milan. La troisième zone est le district de Galère et le dirigeant règne en César, qui comprenait la Pannonie, la Moïse et la Thrace. Sa capitale était Sirmium. La quatrième zone est le district de Dioclétien et dirigeant règne en Auguste, qui comprenait Asiana, Pontica et Oriens. Sa capitale était Nicomédie.

Tétrarchie de l'Empire romain
Zones d’influence de la tétrarchie romaine : Cette carte montre les quatre zones d’influence sous la tétrarchie de Dioclétien.

En termes de juridiction régionale, il n’y avait pas de division précise entre les quatre tétrarques, et cette période n’a pas vu l’État romain se diviser en quatre sous-empires distincts. Chaque empereur avait sa zone d’influence au sein de l’Empire romain, mais cette influence s’exerçait principalement sur le théâtre de la guerre. Le tétrarque était lui-même souvent sur le terrain, tout en déléguant la plus grande partie de l’administration à la bureaucratie hiérarchique dirigée par son préfet prétorien respectif. Le préfet prétorien était le titre d’une haute fonction dans l’Empire romain, à l’origine commandant de la garde prétorienne, la fonction a progressivement acquis des fonctions juridiques et administratives étendues, ses titulaires devenant les principaux aides de l’empereur.

La fin de la tétrarchie

Lorsque, en 305, le mandat de 20 ans de Dioclétien et de Maximien prit fin, tous deux abdiquèrent. Leurs Césars, Galère et Constance Chlore, ont tous deux été élevés au rang d’Auguste, et deux nouveaux Césars ont été nommés : Maximinus et Flavius Valerius Severus. Ces quatre personnes forment la deuxième tétrarchie.

Cependant, le système s’effondre très rapidement par la suite. À la mort de Constance en 306, Galère promeut Sévère à Auguste tandis que Constantin, le fils de Constance, est proclamé Auguste par les troupes de son père. Au même moment, Maxence, le fils de Maximien, qui n’aimait pas non plus être laissé en dehors des nouveaux arrangements, a battu Sévère avant de le forcer à abdiquer et d’organiser son assassinat en 307. Maxence et Maximien se sont alors tous deux déclarés Auguste. En 308, il n’y avait donc pas moins de quatre prétendants au rang d’Auguste (Galère, Constantin, Maximien et Maxence), et un seul à celui de César (Maximinus).

En 308, Galère, avec l’empereur à la retraite Dioclétien et le prétendu Maximien à la retraite, convoqua une « conférence » impériale à Carnuntum sur le Danube. Le conseil a convenu que Licinius deviendrait Auguste en Occident, avec Constantin comme César. À l’Est, Galère restait Auguste, et Maximinus son César. Maximien devait se retirer, et Maxence fut déclaré usurpateur. Cet accord s’avéra désastreux : en 308, Maxence était devenu le souverain de fait de l’Italie et de l’Afrique, même sans aucun rang impérial, et ni Constantin ni Maximinus – qui étaient tous deux Césars depuis 306 et 305, respectivement – n’étaient prêts à tolérer la promotion de l’Auguste Licinius comme leur supérieur.

Principaux enseignements

Points clefs

  • Dioclétien a sécurisé les frontières de l’empire et l’a purgé de toutes les menaces qui pesaient sur son pouvoir. Il sépare et élargit les services civils et militaires de l’empire, et réorganise les divisions provinciales de l’empire, établissant le gouvernement le plus important et le plus bureaucratique de l’histoire de l’empire.
  • Dioclétien a également restructuré le gouvernement romain en établissant la Tétrarchie, un système de gouvernement dans lequel quatre hommes se partageaient le pouvoir sur l’immense Empire romain. L’empire était effectivement divisé en deux, avec un Auguste et un César subordonné dans chaque moitié.
  • Dioclétien a établi des capitales administratives pour chacun des tétrarques, qui étaient situées plus près des frontières de l’empire. Bien que Rome ait conservé son unique préfet de la ville, elle n’était plus la capitale administrative.
  • En 313, il ne restait donc que deux empereurs : Constantin à l’Ouest et Licinius à l’Est. Le système tétrarchique était terminé, bien qu’il ait fallu attendre 324 pour que Constantin batte enfin Licinius, réunisse les deux moitiés de l’Empire romain et se déclare seul Auguste.

Termes clefs

  • Dioclétien : Empereur romain de 284 à 305 de notre ère. Établit la tétrarchie et institue des réformes économiques et fiscales pour stabiliser l’Empire romain.
  • tétrarchie : Forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir est divisé entre quatre individus. Dans la Rome antique, système de gouvernement institué par Dioclétien qui répartissait le pouvoir entre deux dirigeants à l’est et deux dirigeants à l’ouest.

Par Sam Zylberberg

Historien, professeur, passionné par les sciences humaines, la recherche, la pédagogie, les échanges culturels et les ailleurs.

Créateur de JeRetiens, JeComprends, et Historiquement point com.