Catégories
Histoire de l'humanité

La Deuxième Période Intermédiaire

La Deuxième Période Intermédiaire (vers 1650-1550 avant J.-C.) s’est étendue de la quatorzième à la dix-septième dynastie, et a été une période où le pouvoir décentralisé a divisé l’Égypte entre la dix-septième dynastie basée sur les thébains en Haute Égypte et la seizième dynastie sous les Hyksos dans le nord.

La Deuxième Période Intermédiaire (vers 1782-1550 avant J.-C.) marque une époque où l’Égypte ancienne est à nouveau plongée dans le désordre entre la fin du Moyen Empire et le début du Nouvel Empire. Elle est surtout connue comme la période où les Hyksos, qui ont régné pendant les XVème et XVIème dynasties, ont fait leur apparition en Égypte.

La treizième dynastie (1803 – 1649 av. J.-C.)

L’imposante douzième dynastie égyptienne, et l’âge d’or du Moyen Empire, s’est achevée vers 1800 avant J.-C. avec la mort de la reine Sobekneferu (1806-1802 avant J.-C.), et a été suivie par la treizième dynastie, beaucoup plus faible (1803-1649 avant J.-C.). Les pharaons ont régné depuis Memphis jusqu’à la conquête de la capitale par les Hyksos en 1650 avant J.-C.

La quatorzième dynastie (vers 1725-1650 avant J.-C.)

La treizième dynastie s’est avérée incapable de s’accrocher à la longue terre d’Égypte, et la famille régnante provinciale de Xois, située dans les marais du delta occidental, s’est séparée de l’autorité centrale pour former la quatorzième dynastie. La capitale de cette dynastie était probablement Avaris. Elle existait en même temps que la treizième dynastie, et ses souverains semblaient être de descendance cananéenne ou sémitique occidentale.

La quinzième dynastie (1650-1550 avant J.-C.)

Les Hyksos firent leur première apparition en 1650 avant J.-C. et prirent le contrôle de la ville d’Avaris. Ils vont également conquérir la XVIème dynastie à Thèbes et une dynastie locale à Abydos (voir ci-dessous). Les Hyksos étaient d’origine asiatique mixte avec des composantes principalement sémitiques, et leur dieu de la tempête natif, Baal, a été associé au dieu de la tempête égyptien Seth. Ils ont apporté des innovations technologiques en Égypte, notamment des techniques de bronze et de poterie, de nouvelles races d’animaux et de nouvelles cultures, le cheval et le char, l’arc composite, les haches de combat et les techniques de fortification pour la guerre. Ces progrès ont permis à l’Égypte de se faire connaître plus tard.
Ruines du temple

Temple de Louxor
Le temple de Louxor : Thèbes était la capitale de nombreux pharaons de la XVIème dynastie

La seizième dynastie

Cette dynastie a gouverné la région thébaine en Haute Égypte pendant 70 ans, tandis que les armées de la quinzième dynastie ont avancé contre les ennemis du sud et ont empiété sur le territoire de la seizième. La famine a été un problème pendant cette période, notamment sous le règne de Néferhotep III.

La dynastie d’Abydos

La dynastie d’Abydos était une dynastie locale de courte durée qui régnait sur une partie de la Haute Egypte et qui était contemporaine des quinzième et seizième dynasties vers 1650-1600 av. La nécropole royale de la dynastie d’Abydos a été trouvée dans la partie sud d’Abydos, dans une zone appelée montagne d’Anubis dans l’Antiquité, à côté des tombes des souverains du Moyen Empire.
La dynastie d’Abydos contrôlait une partie du Nil qui s’étendait de Hu au sud à Beni Hasan au nord.

La dix-septième dynastie (vers 1580-1550 avant J.-C.)

À l’époque où Memphis et Itj-tawy sont tombés aux mains des Hyksos, la maison mère égyptienne de Thèbes a déclaré son indépendance vis-à-vis d’Itj-tawy et est devenue la 17e dynastie. Cette dynastie allait finalement mener la guerre de libération qui repoussa les Hyksos en Asie. La XVIIème dynastie, basée à Thèbes, restaura de nombreux temples dans toute la Haute-Égypte tout en maintenant des relations commerciales pacifiques avec le royaume des Hyksos dans le nord. En effet, Senakhtenre Ahmose, le premier roi de la lignée des rois Ahmoside, a même importé du calcaire blanc de la région de Tura contrôlée par les Hyksos pour fabriquer une porte de grenier au temple de Karnak. Cependant, ses successeurs – les deux derniers rois de cette dynastie -, Séqénenrê Tao et Kamose, ont vaincu les Hyksos au cours de plusieurs guerres de libération. Avec la création de la XVIIIème dynastie vers 1550 avant J.-C., la période du Nouvel Empire dans l’histoire égyptienne a commencé avec Ahmose Ier, son premier pharaon, qui a achevé l’expulsion des Hyksos d’Égypte et a placé le pays, une fois de plus, sous un contrôle administratif centralisé.

Principaux enseignements

Points clefs

  • À l’imposante Douzième dynastie succède une Treizième dynastie plus faible, qui connaît un éclatement du pouvoir.
  • Les Hyksos font leur première apparition sous le règne de Sobekhotep IV, et envahissent l’Égypte à la fin de la Quatorzième Dynastie. Ils ont régné tout au long des XVème et XVIème dynasties.
  • La dynastie d’Abydos fut une dynastie de courte durée qui régna sur une partie de la Haute-Égypte, et fut contemporaine des XVème et XVIème dynasties.
  • La XVIIème dynastie s’est établie à Thèbes à l’époque où les Hyksos ont pris le pouvoir en Égypte, et a coexisté avec les Hyksos par le biais du commerce pendant un certain temps.
  • Cependant, les dirigeants de la XVIIème dynastie ont entrepris plusieurs guerres de libération qui ont finalement unifié l’Égypte à nouveau à la XVIIIème dynastie.

Termes clefs

  • Baal : Le dieu indigène de la tempête des Hyksos.
  • Deuxième Période Intermédiaire : Elle s’étend de la quatorzième à la dix-septième dynastie, une période de l’histoire égyptienne où le pouvoir était partagé entre les Hyksos et une dynastie basée sur la Thèbes en Haute Égypte.
  • Hyksos : Un peuple asiatique d’Asie occidentale qui a pris le contrôle de l’est du delta du Nil, mettant fin à la treizième dynastie d’Égypte et initiant la Deuxième Période Intermédiaire.
  • Dynastie des Abydos : Dynastie locale de courte durée qui régnait sur certaines parties de la Haute-Égypte pendant la Deuxième Période Intermédiaire de l’Égypte ancienne.

Par Sam Zylberberg

Historien, professeur, passionné par les sciences humaines, la recherche, la pédagogie, les échanges culturels et les ailleurs.

Créateur de JeRetiens, JeComprends, et Historiquement point com.