Catégories
Histoire de l'humanité

Hatchepsout

Hatchepsout a gouverné l’Égypte pendant la XVIIIème dynastie (1478-1458 avant J.-C.), et a apporté la richesse et mis l’accent sur les grands projets de construction. Elle a été l’une des rares femmes à diriger le pays.

Hatchepsout a régné en Égypte de 1478 à 1458 avant J.-C., pendant la XVIIIème dynastie durant la période du Nouvel Empire, plus longtemps que toute autre femme d’une dynastie égyptienne indigène. Elle était la fille de Thoutmosis I et de sa femme Ahmes. Le mari d’Hatchepsout, Thoutmosis II, était également un enfant de Thoutmosis I, mais il a été conçu avec une autre femme. Hatchepsout a eu une fille nommée Neferure avec son mari, Thoutmosis II. Thoutmosis II a également engendré Thoutmosis III avec Iset, une épouse secondaire. Hatchepsout monta sur le trône en tant que corégente avec Thoutmosis III, qui arriva sur le trône alors qu’il n’avait que deux ans.

Buste d'Hatchepsout
Statue d’Hatchepsout : Cette statue d’Hatchepsout se trouve au Metropolitan Museum of Art de New York.

Réseaux commerciaux

Hatchepsout a mis en place des réseaux commerciaux qui ont contribué à la richesse de la XVIIIème dynastie. Elle a notamment effectué une mission réussie au pays de Pount, dans la neuvième année de son règne, qui a permis d’apporter en Égypte des arbres de myrrhe vivants et de l’encens (qu’Hatchepsout a utilisé comme eye-liner au khôl). Elle a également envoyé des expéditions de raids à Byblos et dans le Sinaï, et a peut-être mené des campagnes militaires contre la Nubie et Canaan.

Projets de construction

Hatchepsout était un constructeur prolifique, commandant des centaines de projets de construction et de statues. Elle a fait construire des monuments au temple de Karnak et a restauré le quartier original de Mout à Karnak, qui avait été ravagé pendant l’occupation de l’Égypte par les Hyksos. Elle a installé des obélisques jumeaux (les plus hauts du monde à l’époque) à l’entrée de ce temple, dont l’un est toujours debout. La chapelle rouge de Karnak était destinée à servir de sanctuaire à sa vie, et elle a peut-être été placée à côté de ces obélisques.

Le temple de Pakhet était un monument à Bastet et Sekhmet, déesses de guerre lionnes. Plus tard, au cours de la XIXème dynastie, le roi Séthi Ier a tenté de s’attribuer le mérite de ce monument. Cependant, le chef-d’œuvre d’Hatchepsout était un temple mortuaire à Deir el-Bahri ; le point central était le Djeser-Djeseru (le Sublime des Sublimes), une structure à colonnades construite 1000 ans avant le Parthénon grec. L’aiguille d’Hatchepsout, un obélisque en granit, est considérée comme une autre grande réalisation.

Le temple d'Hatchepsout

Le temple d’Hatchepsout : Ce temple présente un design à colonnades.

Le règne d’une femme

Hatchepsout n’a pas été la première femme à régner sur l’Égypte. Elle avait été précédée par Merneith de la première dynastie, Nimaathap de la troisième dynastie, Nitocris de la sixième dynastie, Sobekneferu de la douzième dynastie, Ahhotep I de la dix-septième dynastie, Ahmose-Nefertari, et d’autres. Cependant, le règne d’Hatchepsout a été plus long et plus prospère ; elle a supervisé une ère de paix et de richesse. Elle était également très douée pour l’autopromotion, ce que lui permettait sa richesse.

Hiéroglyphes Hatchepsous

Hiéroglyphes de Thoutmosis III et d’Hatchepsout : Hatshepsout, à droite, est représentée avec les attributs d’un rôle plus important.Le mot roi était considéré comme neutre, et les femmes pouvaient prendre le titre. Sous le règne de son père, elle occupait la puissante fonction d’épouse de Dieu, et en tant qu’épouse de son mari, Thoutmosis II, elle joua un rôle actif dans l’administration du royaume. En tant que pharaon, elle a dû faire face à peu de défis, même de la part de son corégente, qui dirigeait la puissante armée égyptienne et qui aurait pu la destituer s’il avait choisi de le faire.

Le statut de la femme en Égypte

La femme en Égypte avait certains droits durant cette période. Si son rôle principal était celui de mère et d’épouse, une femme  aurait pu travailler dans le tissage, la fabrication de parfums ou le divertissement. Les femmes pouvaient posséder leurs propres entreprises, posséder et vendre des biens, servir de témoins dans les procès, être en compagnie des hommes, divorcer et se remarier, et avoir accès à un tiers des biens de leur mari.

La mort d’Hatchepsout

Hatchepsout est morte en 1458 avant J.-C. à un âge moyen ; on ne connaît pas la cause du décès, bien qu’elle ait pu avoir un diabète et un cancer des os, probablement à cause d’une lotion cancérigène pour la peau. Sa momie a été découverte dans la Vallée des Rois par Howard Carter en 1903, bien qu’à l’époque, l’identité de la momie n’était pas connue. En 2007, on a découvert que la momie correspondait à une dent manquante connue pour avoir appartenu à Hatchepsout.

Statue d'Hatchepsout
Statues osiriennes d’Hatchepsout : Ces statues d’Hatchepsout sur sa tombe la montrent tenant la crosse et le fléau associés à Osiris.

Après sa mort, principalement sous le règne de Thoutmosis III, on a tenté au hasard de retirer Hatchepsout de certaines archives historiques et pharaoniques. Amenhotep II, le fils de Thoutmosis III, pourrait en être responsable. Selon l’hypothèse de Tyldesley, Thoutmosis III a peut-être décidé de tenter de réduire le rôle d’Hatchepsout à celui de régent plutôt que de roi.

Principaux enseignements

Points clefs

  • Hatchepsout a régné en Égypte de 1478 à 1458 avant J.-C., pendant la XVIIIème dynastie. Elle a régné plus longtemps que toute autre femme d’une dynastie égyptienne indigène.
  • Hatchepsout a établi des réseaux commerciaux qui ont aidé à construire la richesse de la XVIIIème dynastie.
  • Des centaines de projets de construction et de statues ont été commandés par Hatchepsout, y compris des obélisques et des monuments au temple de Karnak.
  • Bien que n’étant pas la première femme à diriger l’Égypte, le règne d’Hatchepsout fut plus long et plus prospère ; elle supervisa une époque de paix et de richesse.
  • La femme en Égypte jouissait de divers droits de propriété et d’entreprise.
  • Hatchepsout mourut en 1458 avant J.-C. à l’âge moyen, probablement d’un diabète et d’un cancer des os. Sa momie a été découverte en 1903 et identifiée en 2007.

Termes clefs

  • kohl : Poudre noire utilisée pour le maquillage des yeux.
  • obélisques : Piliers de pierre, ayant généralement une section carrée ou rectangulaire et une pointe pyramidale, utilisés comme monument.
  • corégent(e) : Situation dans laquelle une position monarchique, normalement occupée par une personne, est occupée par deux.

Par Sam Zylberberg

Historien, professeur, passionné par les sciences humaines, la recherche, la pédagogie, les échanges culturels et les ailleurs.

Créateur de JeRetiens, JeComprends, et Historiquement point com.