Catégories
Histoire de l'humanité

Les Minoens

Les Minoens étaient une civilisation égéenne de l’âge de bronze sur l’île de Crète qui a prospéré entre 2800 et 1450 avant J.-C. Ils ont laissé derrière eux une vaste culture matérielle montrant l’étendue de leur artisanat et de leur influence sur la culture mycénienne.

Localisation

La civilisation minoenne est une civilisation égéenne de l’âge du bronze qui est née sur l’île de Crète et qui a prospéré d’environ le XXVIIème siècle au XVème siècle siècle avant Jésus-Christ.

Les premiers habitants de la Crète se sont installés dès 128 000 ans avant Jésus-Christ, au cours du Paléolithique moyen. Ce n’est qu’en 5000 avant Jésus-Christ que les premiers signes d’une agriculture avancée sont apparus, marquant le début de la civilisation. Le terme Minoen a été inventé par Arthur Evans d’après le mythique roi Minos. Minos était associé dans le mythe grec au labyrinthe, qui est identifié avec le site de Knossos.

Vestiges archéologiques de Knossos en Crête
Knossos – Portique Nord : Entrée Nord restaurée du complexe du palais de Knossos, avec la fresque du taureau en train de charger.

L’âge du bronze a commencé en Crète vers 2700 avant J.-C., lorsque plusieurs localités de l’île se sont développées en centres de commerce et de travail manuel. Ce développement a permis aux classes supérieures d’étendre leur influence. Il est probable que les hiérarchies originales des élites locales ont été remplacées par des structures de pouvoir monarchistes – une condition préalable à la création des grands palais.

Vers 1700 avant J.-C., il y a eu une grande perturbation en Crète, peut-être un tremblement de terre ou une invasion en provenance d’Anatolie. Les palais de Knossos, Phaïstos, Malia et Kato Zakros ont été détruits. Mais avec le début de la période néopalatiale (XVIIème et XVIème siècles avant J.-C.), la population a de nouveau augmenté, les palais ont été reconstruits à plus grande échelle et de nouveaux établissements ont vu le jour sur toute l’île. Cette période représente l’apogée de la civilisation minoenne.

L’influence de la civilisation minoenne en dehors de la Crète s’est manifestée par la présence de précieux objets d’artisanat minoen sur le continent grec. Il est probable que la maison souveraine de Mycènes était reliée au réseau commercial minoen. Après environ 1700 avant J.-C., la culture matérielle sur le continent grec a atteint un nouveau niveau en raison de l’influence minoenne. Les connexions entre l’Égypte et la Crète sont également importantes. On trouve des céramiques minoennes dans les villes égyptiennes, et les Minoens ont importé plusieurs objets d’Égypte, en particulier des papyrus, ainsi que des idées architecturales et artistiques. Les hiéroglyphes égyptiens ont servi de modèle à l’écriture pictographique minoenne, à partir de laquelle les célèbres systèmes d’écriture linéaire A et linéaire B se sont ensuite développés. On a également trouvé des preuves de l’influence minoenne parmi les artefacts cananéens.

La culture minoenne a commencé à décliner vers 1450 avant J.-C., suite à un tremblement de terre, l’éruption du volcan Thera, ou une autre catastrophe naturelle possible. Plusieurs palais importants dans des endroits tels que Mallia, Tylissos, Phaïstos, Hagia Triade, ainsi que les quartiers d’habitation de Knossos ont été détruits, mais le palais de Knossos semble être resté largement intact. La préservation de ce palais a permis à la dynastie de Knossos d’étendre son influence sur de larges parties de la Crète jusqu’à ce qu’elle soit envahie par les Grecs mycéniens.

Société et culture

Poterie

Les meilleurs exemples de l’art minoen sont ses poteries et l’architecture de ses palais avec des fresques qui comprennent des paysages, des sculptures sur pierre et des pierres de sceau finement sculptées. Les céramiques du début de la période minoenne sont caractérisées par des motifs linéaires de spirales, de triangles, de lignes courbes, de croix et de motifs en arête de poisson. Au milieu de la période minoenne, les motifs naturalistes tels que les poissons, les calamars, les oiseaux et les lis étaient courants. À la fin de la période minoenne, les fleurs et les animaux étaient encore les plus caractéristiques, mais la variabilité avait augmenté. Le « style de palais » de la région autour de Knossos se caractérise par une forte simplification géométrique des formes naturalistes et des peintures monochromes. Les similitudes entre l’art minoen tardif et mycénien sont notables. Les fresques étaient la principale forme d’art pendant la période de la culture minoenne tardive.

Religion minoenne

Les Minoens semblent avoir adoré principalement des déesses, et peuvent être décrits comme une « religion matriarcale ». Bien qu’il y ait quelques preuves de l’existence de dieux masculins, les représentations de déesses minoennes dépassent largement en nombre les représentations de tout ce qui pourrait être considéré comme un dieu minoen. Alors que certaines de ces représentations de femmes sont supposées être des images d’adorateurs et de prêtresses officiant lors de cérémonies religieuses, par opposition à la divinité, plusieurs déesses semblent être représentées. Il s’agit notamment d’une déesse mère de la fertilité, d’une maîtresse des animaux, d’une protectrice des villes, du foyer, de la moisson et du monde souterrain, pour n’en citer que quelques-unes. Les déesses sont souvent représentées avec des serpents, des oiseaux ou des coquelicots, et sont souvent représentées avec une figure d’animal sur la tête.

Principaux enseignements

Points clefs

  • La civilisation minoenne est une civilisation égéenne de l’âge du bronze qui a pris naissance sur l’île de Crète et qui a prospéré du XXVIIème siècle au XVème siècle avant J.-C. environ.
  • Le terme « minoen » a été inventé d’après le mythique « roi » Minos, qui était associé dans le mythe grec au labyrinthe identifié avec le site de Knossos.
  • L’âge du bronze a permis aux classes supérieures minoennes d’étendre leur influence, remplaçant finalement les hiérarchies originales des élites locales par des structures de pouvoir monarchistes.
  • Le sommet de la civilisation minoenne s’est produit pendant une période de grands projets de construction, alors que des palais étaient reconstruits et que des colonies se développaient dans toute la Crète.
  • Les preuves de l’influence de la civilisation minoenne en dehors de la Crète sont visibles dans l’artisanat minoen sur le continent grec, probablement le résultat d’une connexion entre les réseaux commerciaux mycéniens et minoens. Les Minoens étaient également liés à l’Égypte et à la civilisation cananéenne.
  • La civilisation minoenne a décliné en raison d’une catastrophe naturelle, mais la dynastie de Knossos a pu étendre son influence sur la Crète jusqu’à ce qu’elle soit envahie par les Grecs mycéniens.
  • La culture minoenne est surtout connue pour ses poteries et son artisanat, et sa religion était principalement basée sur le culte des déesses féminines.

Termes clefs

  • Linéaire A : L’écriture principale utilisée dans les écrits des palais et les écrits religieux de la civilisation minoenne, l’un des deux systèmes d’écriture actuellement non déchiffrés utilisés dans l’ancienne Crète.
  • Période néopalatiale : La période des nouveaux ou seconds palais de la Crète minoenne, correspondant à peu près aux XVIIème et XVIème siècles avant J.-C.
  • Knossos : Écriture syllabique utilisée pour écrire le grec mycénien, la plus ancienne forme attestée de grec.
  • Civilisation minoenne : Une civilisation égéenne de l’âge du bronze qui a pris naissance sur l’île de Crète et qui a prospéré du XXVIIème siècle au XVème siècle.
  • environ avant Jésus-Christ.
  • Linéaire B : Une écriture syllabique qui a été utilisée pour écrire le grec mycénien.
    la plus ancienne forme attestée de grec.

Par Sam Zylberberg

Historien, professeur, passionné par les sciences humaines, la recherche, la pédagogie, les échanges culturels et les ailleurs.

Créateur de JeRetiens, JeComprends, et Historiquement point com.